Je ne suis pas gros

Tiens, voici enfin révélée l’origine de l’embonpoint de M. Obélix :

On peut même en déduire que la malnutrition d’Astérix a bénéficié à son dérèglement hormonal étant enfant (5 fruits et légumes, nom d’une pipe, 5 fruits et légumes !) et donc à sa chétivité. Bel exemple pour la jeunesse !

Après, pour essayer de rattraper leurs carence en vitamines, ils vont aller voir un médecin pas très net (authentitique) pour leur donner une dose qui rendrait jaloux les coureurs du tour de France.

Héros de notre jeunesse, que vous ont-ils fait ? Epargner encore un peu Spirou et le Marsupilami…

A tiens mince, je viens de faire un post « coup de gueule » comme je déteste sur les autres blog… Promis, ça ne se reproduira pas. Non mais là, il fallait que ça sorte.

Commentaires

comments

Powered by Facebook Comments

Ce contenu a été publié dans Dessins. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Je ne suis pas gros

  1. ShoLine dit :

    C’était mieux avant ma bonne dame !

  2. Daddycool dit :

    Je me suis fait une réflexion similaire quand j’ai vu cette pub dans le métro parisien… nous v’là vendus aux Améwicains ! Toujours excellent à lire ton blog.

    J’en profite pour t’inviter à passer sur la deuxième version des aventures de Daddycool : nous attendons la suite de Minus, baptisé “Caouette », pour mai 2011 !

    À bientôt 😀

Répondre à ShoLine Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *