Mauvaise punition

Me voici confronté à des problèmes à l’école avec Antoine (4 ans, moyenne section). Mes premiers problèmes d’école à régler ! Youhou…

Bon alors j’apprends que le petit monstre se fait punir régulièrement pour, en vrac : vol de bonnet, poussage de copain, sautage de la plus haute marche et, dernièrement, la goutte d’eau pour moi : il crache sur les copains. Alors là, papa est fâché. Alors on l’a puni et fait la morale. Et, entre autre, on lui a confisqué quelques uns de ses loisirs, dont… la télé. Et la je le vois s’amuser à s’entraîner à écrire, à lire… mince, le punir de ses loisirs va le faire évoluer intellectuellement. Aie, est ce que la punition va être associée au travail intellectuel ? J’ai un réel challenge d’éducation à surmonter !

Sinon je me suis dit ce matin qu’il fallait que je le laisse un peu vivre sa petite vie. Ben oui je l’ai surveillé un peu dans la cours de récré pour vérifier la véracité des dires de la maîtresse (« Hou la honte », oui je sais. Je n’en suis pas très fier). Et la je le vois avec ses potes : et que j’te pousse et que j’te vole ton bonnet. Et Antoine, à qui on a rabaché « Soit gentil sinon père noël tout ça… » disais « non non »… Flûte, je n’aurai pas du voir ça. Et je pensais « Mais fous leur ton point sur la figure !!! », « heu non, fuis plutôt »…  » heu non plus, reste pas tout seul dans ton coin hein. Je sais pas moi, fais toi des copains qui jouent aux échecs. » « Et pour finir en Geek ? Non non, mauvaise idée. ». Finalement je suis parti au travail avec toutes ces sales idées en tête. Rha je n’aurai pas du voir ça.

Commentaires

comments

Powered by Facebook Comments

Ce contenu a été publié dans Deja papa. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.